Conduite du changement

Les entreprises doivent sans cesse adapter leur stratégie et leur organisation à leur environnement, aux progrès technologiques et au contexte social et économique pour une performance durable de leur activité.


Ces changements s’accompagnent pour que les projets se déroulent dans des conditions optimales. Il s’agit de s’appuyer sur le travail réel et de se projeter dans les nouveaux systèmes de travail afin d’anticiper les risques, permettre la meilleure appropriation possible par les salariés et de faire de ces changements des opportunités pour la qualité de vie au travail.


L’Aract des Pays de la Loire et l’ensemble du réseau Anact-Aract accompagnent les projets de changement en mettant au cœur des processus le dialogue social et professionnel.

 

Le 6 janvier dernier, le Conseil national du numérique (CNNum) a présenté à la ministre du Travail, 20 recommandations pour ouvrir de nouvelles trajectoires au travail et à l'emploi à l'heure du numérique.

Tout projet d’aménagement et de conception de bâtiment est à penser en cohérence avec la stratégie de l’entreprise.

Le résultat de ces projets ne se traduit pas uniquement par un bâti, mais avant tout par l’usage qui en sera fait par les salariés. Aussi la maîtrise d’ouvrage (MOA) doit-elle s’assurer, avec la maîtrise d’œuvre (MOE), d’une conduite de projet qui intègre l’usage futur des locaux. C’est une opportunité pour repenser l’organisation du travail, améliorer la performance de l’entreprise et les conditions de travail.
 

Les projets d'implantation de système d'information représentent des investissements importants pour les PME. Leurs échecs, et ils sont nombreux, peuvent être lourds de conséquences...

Or, beaucoup de projets connaissent des difficultés parce qu'ils se concentrent sur les aspects techniques, délaissant les dimensions organisationnelles et sociales. Amélioration des conditions de travail, développement des compétences et dialogue social sont pourtant des facteurs clés de la réussite.
La transition numérique ne se réduit pas à son aspect technique. Elle impacte directement la dimension du travail depuis ses organisations jusqu’à ses finalités. Elle fait naitre des perspectives de transformation sociale en termes de rapports au travail et au niveau organisationnel.